[Image]

O
utre les conséquences du fait « d’écrire aux gouvernements », le lecteur devrait garder à l’esprit ce qui suit : lorsque Ron fait référence à des « descentes, arme au poing », il fait allusion à la saisie d’électromètres et de publications à l’Eglise de Scientologie Fondatrice de Washington, en 1963, par la Food and Drug Administration des Etats-Unis. Ce qui en découla demeure l’une des confrontations juridiques les plus controversées entre le gouvernement des Etats-Unis et une organisation religieuse quelle qu’elle soit. Toutefois, non seulement l’Eglise en sortit largement reconnue pour son authenticité religieuse, mais le tribunal ordonna la restitution de tous les matériaux saisis. Toutefois, il est à noter, entre parenthèses, qu’il a fallu encore dix années supplémentaires jusqu’à ce que les derniers de ces matériaux saisis fussent restitués, c’est-à-dire jusqu’au début des années 80. De plus, et bien qu’aucune explication n’ait jamais été fournie pour ce délai de dix ans, tout porte à croire que ces électromètres ne furent pas simplement stockés dans un entrepôt du gouvernement, mais qu’en fait, ils firent l’objet d’études intenses et fascinantes par le gouvernement fédéral.

     Lorsque Ron fait référence à une Commission d’enquête parlementaire britannique sur la Scientologie en 1969, il fait allusion au ban qui allait frapper toute personne voulant entrer au Royaume-Uni pour étudier la Scientologie. Pourtant, une fois de plus, et suite aux efforts soutenus de l’Eglise pendant plus de dix ans, ce ban fut finalement déclaré entièrement discriminatoire par le secrétaire d’Etat du ministère de l’intérieur britannique qui le leva en 1980. Pour finir, n’oublions pas que si Ron a dû quitter l’Afrique australe parce qu’il représentait une menace pour l’apartheid, cette apartheid n’existe plus. Et à présent, le sud de l’Afrique jouit précisément de ce pour quoi Ron avait travaillé : « Un homme, un vote ».

     Pourtant s’il y a une leçon à tirer du résultat de ces événements, c’est celle-ci : ce malheureux raid contre l’Eglise, cette malheureuse mise au ban des étudiants de Scientologie de Grande-Bretagne et les tentatives pour réduire à néant les efforts de Ron pour la liberté dans le sud de l’Afrique—tout cela prouve finalement et simplement ce que Ron avait déclaré dès le début : « L’ancien doit laisser la place au nouveau, le mensonge doit être démasqué par la vérité et la vérité, même combattue, finit toujours par triompher. »

Écrire Aux Gouvernements



PrécédenteBarre de NavigationSuivante

| Précédente | Glossaire de termes de Scientologie | Sommaire | Suivante |
| Sondage sur ce site de Scientologie | Sites concernant la Scientologie | Librairie | Page de garde |


info@scientology.net
© 1998-2004 Eglise de Scientologie Internationale. Tout droits de reproduction et d'adaptation réservés.

Information sur les marques déposées.


Visitez la Librairie Table de Matières Visitez le Site de L. Ron Hubbard