[Image]

Constitutions - 28 Juin 1969


[image]
« La loi sur la prohibition de l’alcool, tristement célèbre, amorça la tendance à financer la criminalité et accéléra le déclin d’un pays que le changement sur l’impôt fixe avait déjà mis à l’agonie. La Prohibition finit par être retirée de la Constitution mais pas avant que la criminalité n’ait été largement financée. »

 U
ne Constitution est un acte juridique qui fonde un gouvernement ou le modifie.

     La plupart des Constitutions nationales sont écrites mais certaines sont partiellement écrites et partiellement comprises. Quelques-unes des premières Constitutions grecques n’étaient pas écrites.

     Presque toutes les Constitutions modernes sont incomplètes et seule la Constitution de l’Eire a force de loi sur les dirigeants de son gouvernement et ses employés aussi bien que sur le peuple. Dans tous les autres Etats, les politiciens et leurs employés sont « au-dessus de la loi » ce qui bien sûr aboutit à l’invalidation totale de la Constitution en ce sens que les gens qui dirigent l’Etat ne sont pas liés par l’acte juridique même qui fonde l’Etat. Cela fait de leurs Constitutions une sorte d’escroquerie. La divergence entre la Constitution et la conduite réelle du gouvernement est une cause principale de révolte.

     Dans l’idéal, une Constitution serait composée de quatre sujets ou parties.

     A. Le but de l’Etat.

     B. La composition du gouvernement.

     C. Les droits des citoyens.

     D. Les codes pénaux.

     Quand on rédige une Constitution, on s’applique à la rendre attrayante. Le problème des instigateurs est avant tout de persuader une population d’accepter un acte juridique de gouvernement.

     Comme beaucoup de promesses politiques, la tentative de persuasion n’est pas totalement sincère. Donc une ou plusieurs parties essentielles d’une Constitution sont omises et sont ajoutées plus tard comme « lois » par « les hommes qui savent mieux ».

     Par exemple, ce n’était pas dans les intentions des pères fondateurs des Etats-Unis d’avoir quoi que soit d’autre qu’une république, tout en suggérant à cette époque-là et depuis lors qu’ils avaient fondé une « démocratie ». Une république est un gouvernement où « les meilleurs » représentent le peuple et agissent pour le « bien du peuple ». Une fois élu, un représentant du peuple suit son propre chemin, le plus souvent en suivant les ordres des groupes d’intérêts spéciaux qui ont financé sa carrière. Une démocratie est un gouvernement direct par le peuple, une chose que l’on a vue récemment en France quand aucune action importante n’était entreprise sans référendum auprès du peuple.

     Les politiciens semblent avoir un problème récurrent : comment faire semblant de garantir la liberté tout en se réservant en fait le droit au despotisme. Nous voyons cela dans n’importe quelle Constitution qui omet l’une de ses parties essentielles, ou qui plus tard n’en tient pas compte, quand bien même elle est présentée au peuple.

     A l’origine, la Constitution des Etats-Unis omettait deux choses : la Déclaration des droits du citoyen et le code pénal. Quelques années après son adoption, la rébellion de Daniel Shays et autres agitations publiques obligèrent les Etats-Unis à vite rajouter une Déclaration des droits du citoyen, laquelle est à présent connue sous le nom des dix premiers amendements.

     Plus tard cependant, les politiciens laissèrent tomber la partie A, disant : « Le préambule n’a pas force de loi. » Ils dépouillèrent ainsi l’Etat de son but, le condamnant par la suite à de vaines digressions de sa politique et ouvrant ainsi une nouvelle voie d’accès à la tyrannie.

Constitutions (suite)



PrécédenteBarre de NavigationSuivante

| Précédente | Glossaire de termes de Scientologie | Sommaire | Suivante |
| Sondage sur ce site de Scientologie | Sites concernant la Scientologie | Librairie | Page de garde |


info@scientology.net
© 1998-2004 Eglise de Scientologie Internationale. Tout droits de reproduction et d'adaptation réservés.

Information sur les marques déposées.


Visitez la Librairie Table de Matières Visitez le Site de L. Ron Hubbard