[Image]

Justice Rapide - 1 Mars 1969


[image]
« Il est évident que les fausses accusations et le fait de ne pas confronter la personne directement avec ses accusateurs démolit la structure sociale d’une nation à un tel point que n’importe quel insurgé interne ou nation étrangère avec une cause de ralliement peut la renverser. »

 I
l est évident que les fausses accusations et le fait de ne pas confronter la personne directement avec ses accusateurs démolit la structure sociale d’une nation à un tel point que n’importe quel insurgé interne ou nation étrangère avec une cause de ralliement peut la renverser. Ceci s’est produit tout au long de ce siècle, pays après pays, touchant la plupart des contrées de la planète. En effet, nos troubles internationaux actuels ont commencé avec les fausses accusations cachées, la corruption et l’injustice des tsaristes russes et le succès de leur révolte bolchevique de 1917.

     Cette nouvelle donnée, tirée de la philosophie de Scientologie, nous donne un moyen rapide de réhabiliter l’Occident avant que lui aussi ne dégringole la pente.

     D’habitude, de telles réformes, quand elles sont proposées, supposent des mesures administratives ou des changements massifs.

     Il existe un moyen très simple de fournir une justice rapide et peu coûteuse pour la population entière.

     Tout ce que cela nécessite c’est de NOMMER JUGE CHAQUE AVOCAT COMPÉTENT DU PAYS.

     Laisser tous les juges actuels en place, mais qu’ils s’occupent uniquement des cas d’appel.

     Placer les avocats et les juges sur une échelle hiérarchique mise au point avec les associations du barreau.

     Ne pas empêcher les avocats de plaider en tant qu’avocats devant un tribunal autre que le leur.

     En cas de fausse accusation, sous serment ou non, rendre la sanction proportionnelle au tort qui aurait été causé si l’accusation avait réussi à discipliner ou à punir quelqu’un injustement.

     Révoquer toutes les lois relatives à l’internement psychiatrique et les remplacer par le code pénal ordinaire. Cesser de mêler la jurisprudence avec l’expertise psychiatrique.

     Dans tout cas de dommage physique causé au moyen d’électrochocs ou d’opération du cerveau, mettre en accusation pour acte criminel, car il s’agit bien d’un acte criminel.

     Passer des lois exigeant que tout accusé soit confronté avec ses accusateurs.

     Empêcher la saisie des biens par les psychiatres, l’Etat ou un « gardien » pour des raisons de procédures légales.

Justice Rapide (suite)



PrécédenteBarre de NavigationSuivante

| Précédente | Glossaire de termes de Scientologie | Sommaire | Suivante |
| Sondage sur ce site de Scientologie | Sites concernant la Scientologie | Librairie | Page de garde |


info@scientology.net
© 1998-2004 Eglise de Scientologie Internationale. Tout droits de reproduction et d'adaptation réservés.

Information sur les marques déposées.


Visitez la Librairie Table de Matières Visitez le Site de L. Ron Hubbard