[Image]

Le Druidisme Et La Psychiatrie - 27 Février 1969



[image]
« Le druidisme consistait en un cercle fermé de prêtres et de législateurs celtes qui semblent avoir pratiqué le sacrifice humain. Leurs rites cruels et inhumains ont conduit à leur oppression directe par Rome. »

 I
l y a quelques années, j’ai demandé à un psychiatre qui était venu à un rassemblement de scientologues pourquoi il ne refusait pas personnellement de faire des électrochocs et des « opérations » cérébrales sur les gens, puisqu’il savait que souvent, cela les tuait.

     Il me donna une réponse étonnante. Il me dit : « Je suis obligé de le faire. Si je ne le faisais pas, je me ferais renvoyer de l’hôpital pour avoir refusé de prendre part au sacrifice. »

     Cela me laissa perplexe. Mais récemment mon attention fut de nouveau attirée par les travaux de Jung, l’une des trois plus importantes autorités psychiatriques que sont Freud, Jung et Adler.

     Comme vous pouvez le trouver dans l’œuvre de Jung, il a énormément insisté sur le DRUIDISME et a beaucoup écrit à ce sujet.

     Le druidisme consistait en un cercle fermé de prêtres et de législateurs celtes qui semblent avoir pratiqué le sacrifice humain. Leurs rites cruels et inhumains ont conduit à leur oppression directe par Rome.

     A l’époque moderne, le druidisme a ressuscité et on dit que ces gens se rencontrent chaque année à Stonehenge, qui est probablement leur ancien bastion en Angleterre.

     C’est le premier indice que j’ai jamais eu de la raison pour laquelle les psychiatres pensent devoir tuer et blesser les gens.

     Un grand nombre de psychiatres m’ont dit, lors d’entrevues, ou lorsqu’ils essayaient de me persuader de les prendre, eux ou leur femme, en traitement, que les électrochocs retardent le rétablissement du malade mental d’environ six semaines en moyenne, que lorsque cela ne les tue pas, cela leur casse les dents en général et souvent la colonne vertébrale. En un an, plus de 1 200 personnes ont été tuées sur le coup par des machines à électrochocs, aux Etats-Unis. Quant aux « opérations » du cerveau, le patient en meurt soit tout de suite soit entre deux et cinq ans après, selon les tables officielles psychiatriques.

     Les psychiatres admettent librement que ces traitements ne font aucun bien et qu’ils sont meurtriers ou préjudiciables, les preuves apparaissant dans leurs propres publications ou dans les grands médias comme par exemple dans Times.

Le Druidisme Et La Psychiatrie (suite)


PrécédenteBarre de NavigationSuivante

| Précédente | Glossaire de termes de Scientologie | Sommaire | Suivante |
| Sondage sur ce site de Scientologie | Sites concernant la Scientologie | Librairie | Page de garde |


info@scientology.net
© 1998-2004 Eglise de Scientologie Internationale. Tout droits de reproduction et d'adaptation réservés.

Information sur les marques déposées.


Visitez la Librairie Table de Matières Visitez le Site de L. Ron Hubbard