[Image]

La Révolution Préméditée - 12 Juin 1969



[image]
« Depuis 1938, le psychiatre et le psychologue ont fait un bon bout de chemin vers la prise de pouvoir qu’il convoite.
« Ils emploient le terrorisme, la corruption et le chantage pour intimider des hommes de main politiques. »

 D
ire que le psychiatre et le psychologue ont sciemment l’intention de supplanter le politicien et les dirigeants d’État actuels par le biais de leurs organisations « nationales » de la « santé » mentale n’est pas une déclaration faite à la légère.

     Leurs écrits expriment clairement leur ambition.

     Dès 1938, Harold D. Lasswell, un porte-parole de la psychiatrie, écrivit dans PSYCHIATRY un article intitulé « Ce que les psychiatres et les scientifiques politiques peuvent apprendre les uns des autres ».

     Il déclara : « ...La meilleure façon de réduire les maladies à grande échelle est que le psychiatre cultive un contact plus étroit avec les dirigeants de la société... »

      « Donc les psychiatres peuvent décider de devenir les dirigeants du “roi”. Or, l’histoire du “roi” et de ses philosophes montre que le “roi” est susceptible de s’égarer du chemin de la sagesse telle que la comprennent les philosophes du roi. Le psychiatre doit-il donc détrôner le “roi” et concrétiser dans le royaume de la réalité le philosophe-roi qu’avait imaginé Platon ? Par la grâce de sa psychiatrie, bien entendu, le philosophe moderne, qui se voudrait roi, sait qu’il pourrait perdre sa philosophie sur la route du trône et y arriver dénué de tout ce qui le distinguerait du roi qu’il aura détrôné. Mais, s’il est suffisamment sûr de sa connaissance de lui-même et de son domaine, alors il peut oser là où d’autres ont osé et perdu avant lui. »

     Lasswell prêcha également que « le pouvoir corrompt et le pouvoir absolu corrompt absolument ­ sauf les psychiatres. »

     La tentative de la psychiatrie pour s’approprier le pouvoir absolu a fait de bons progrès.

     Comme les premières ambitions des Hitler et des Napoléon, les leurs semblent trop incroyables pour être vraies—jusqu’au moment où des millions meurent à cause de ces ambitions.

     Depuis 1938, le psychiatre et le psychologue ont fait un bon bout de chemin vers la prise de pouvoir qu’ils convoitent.

     Ils emploient le terrorisme, la corruption et le chantage pour intimider des hommes de main politiques.

     Ils ont mis la main sur l’éducation non seulement dans les universités mais aussi dans les écoles et produisent une génération dégradée et docile sur laquelle régner.

     Une police secrète financée par l’état s’empare de tous ceux qu’ils n’aiment pas.

     L’État finance leurs camps de la mort pour dissidents.

     Ils ont presque paralysé le christianisme.

     Ils forcent un « respect » total dans la presse par le biais de pressions exercées sur les propriétaires de journaux.

     Ils foudroient tout espoir d’aide véritable ou de liberté pour le peuple.

La Révolution Préméditée (suite)


PrécédenteBarre de NavigationSuivante

| Précédente | Glossaire de termes de Scientologie | Sommaire | Suivante |
| Sondage sur ce site de Scientologie | Sites concernant la Scientologie | Librairie | Page de garde |


info@scientology.net
© 1998-2004 Eglise de Scientologie Internationale. Tout droits de reproduction et d'adaptation réservés.

Information sur les marques déposées.


Visitez la Librairie Table de Matières Visitez le Site de L. Ron Hubbard