[Image]


     Les implications politiques de l’aggravation de la toxicomanie dans un pays sont importantes. Toutes les nations attaquées en force par des services secrets étrangers ont fait l’expérience d’une augmentation du trafic de drogues et de la toxicomanie.

     Avant la Seconde Guerre mondiale, les forces de renseignements japonaises conquéraient de nouveaux territoires en prenant bien soin de faire des toxicomanes de tous les dirigeants potentiels qu’ils pouvaient toucher dans le pays visé, en particulier des enfants très intelligents.

     La dernière dynastie de Chine (les Mandchous) a été renversée par un pays qui importait de l’opium dans le royaume et qui en a répandu l’usage à grande échelle.

     Il y a de nombreux précédents historiques.

     Le handicap du consommateur de drogues, même après qu’il ait cessé d’en prendre, est qu’il a « des absences » à des moments inattendus, qu’il a des périodes d’irresponsabilité et tend à tomber facilement malade.

     L’audition de Dianétique et de Scientologie a réussi à la fois à éradiquer les dégâts majeurs dans les cas testés et à rendre inutile et indésirable toute continuation de la toxicomanie.

     La Scientologie n’a aucun intérêt dans les aspects politiques ou sociaux des divers types de drogues ou même de la consommation de drogue en tant que telle. Tout l’intérêt de la Scientologie est concentré sur ceux qui veulent « décrocher » et « rester décroché ».

     Il y a une organisation de Scientologie où au moins la moitié de ceux qui viennent pour de l’audition ont pris de la drogue. Au sein du grand public environnant, le pourcentage de personnes ayant pris de la drogue est de toute évidence encore plus élevé. Aussi des recherches ont-elles été effectuées dans ce domaine spécialisé et en 1968 et 1969, elles ont été menées à bonne fin.

     Les scientologues n’ont pas l’intention de punir les consommateurs de drogues ou de réformer toute une société sur ce sujet. Mais ils se tiennent prêts à aider et aident activement toute personne ou tout gouvernement à régler le problème.

     Comme cela s’est produit avec la jeunesse ardente des années 20, à l’époque de la Prohibition, la consommation de drogue cessera probablement d’être un passe-temps national. Mais elle laissera un grand nombre de personnes avec d’amers regrets. Le scientologue peut aider ces gens-là. Et il les aide en ce moment même dans le cadre du devoir ordinaire envers la communauté.

     Les gouvernements ont beaucoup plus besoin du scientologue qu’ils ne le pensent.

L. Ron Hubbard

     L. Ron Hubbard



PrécédenteBarre de NavigationSuivante

| Précédente | Glossaire de termes de Scientologie | Sommaire | Suivante |
| Sondage sur ce site de Scientologie | Sites concernant la Scientologie | Librairie | Page de garde |


info@scientology.net
© 1998-2004 Eglise de Scientologie Internationale. Tout droits de reproduction et d'adaptation réservés.

Information sur les marques déposées.


Visitez la Librairie Table de Matières Visitez le Site de L. Ron Hubbard